•  

     

     

     

    Elvis A(aron) Presley

    surnommé

    The King    

     

    A l'occasion du trentième anniversaire de sa disparition je ne pouvais manquer de lui rendre hommage,

     cela fut fait par un cycle.

    Le succès fut tel, que cela m'a donné l'idée de consacrer un blog à mon idole.

      

      TinyPic image

    Paroles : Diane Dufresne 1975

      

    Si tu savais , Elvis
    Tout c'que t'étais pour moé
    Avec ton coq en six
    Pis ta guitare chromée

    J'avais des shakes dans l'corps
    Quand j'entendais Hound-Dog
    Dans l'juke-box du snack-bar
    Où j'vendais des hot-dogs

    Moé qui rêvait de faire une actrice
    Pour tourner un film avec toé, Elvis
    Pour tourner un film avec toé, Elvis

    Avec ma crinoline
    Pis mes ch'veux blonds platine
    J'me prenais pour Marilyn
    Quand j'allais au drive-in

    A tous les samedis soirs
    Avec mon chum Charlie
    Qui faisait peur à voir
    Mais qui s'prenait pour toé

    Quand j'ai eu mon premier French kiss
    C'est à toé que j'pensais, Elvis
    C'est à toé que j'pensais, Elvis

    Si tu savais, Elvis
    Tout c'que t'étais pour moé
    T'étais ma vie, mon vice
    T'étais tout c'que j'aimais

    Quand j't'avais vu jouer des hanches
    Au Ed Sullivan Show
    J'avais perdu connaissance
    Tellement qu'j'avais eu chaud

    C'était moé la fondatrice
    De ton fan club de mon quartier, Elvis
    De ton fan club de mon quartier

    J't'ai donné mes quinze ans
    Ensuite j'ai faite ma vie
    Mais j'ai gardé longtemps
    Ta photo au-dessus mon lit

    Pis un jour j'ai pris un charter
    J'ai été à Las Vegas
    J'ai crié Love me tender
    Du fond du Cesar's Palace

    Ce soir là, mon p'tit torvis
    Tu m'as encore faite brailler, Elvis
    J'ai pensé qu'tu chantais pour moé

    Tu vieillis mal, Elvis
    T'aurais p't'êt dû mourir
    Comme Marilyn ou Janis
    T'avais pas l'droit d'vieillir

    Aujourd'hui y'en a des plus jeunes
    Y'en a des ben plus fous qu'toé
    Mick Jagger, Elton John
    Et pis David Bowie

    Y'en a même un qui s'appelle Alice
    Y s'en fait pus des mâles comme toé, Elvis
    Y s'en fait pus des mâles comme toé

    Love me tender, love me true
    Elvis, tu sauras jamais
    C'que t'étais pour moé
     

     

    TinyPic image

     

    "Si tu savais Elvis tout ce que tu es pour moi!!!"

                                             

    JEUNESSE 

     

    TinyPic image

     

    Elvis nait dans un 2 pièces en bois de Old Saltito Road,

    Vernon emprunta 180 $ à Orville Bean, pour construire la maison de Tupelo,

     sur la route Nord de Saltillo, lorsqu'il sut que Gladys était enceinte en 1934.

     Il a construit la maison de Tupelo avec Travis Smith

    et son père Jessee.

     C'est Billie Boyd & East Heights Garden

    qui restaurèrent la maison de Tupelo où est né Elvis.

     

    TinyPic image

    Elvis, 2 ans

     Elvis A(aron) Presley est l'unique fils de

     

    TinyPic image

     

    Gladys Love Smith et de Vernon Elvis Presley.

      

     

    POUR LES FANS

    Suite (vie, films.....jusqu'à la visite de Graceland)

    sur

    http://elvis.chezblog.com  

      

    

    

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •  

    Hommages à...

    1960 Rocco et ses frères

     

     

     Annie Suzanne Girardot

    25 octobre 1931 à Paris -28 février 2011 à Paris

    Tout comme ma maman, partie déjà depuis trop longtemps, vous alliez avoir 80 ans

    Elle fut une actrice avec un grand A et la star du cinéma français des années 70

     

    Un grand merci à Agor

    Le mot d'Harmony

    "Le premier film que j'ai vu avec vous était "Rocco et ses frères", il restera pour toujours gravé dans ma mémoire. J'ai passé de longues heures pour essayer de vous rendre un hommage digne, hélas, maladroitement j'ai tout effaçé, texte, vidéos etc.. alors qu'il ne me manquait que quelques photos a ajouter. Mais pour vous je recommence."

    Vous étiez Magnifique Madame,

    votre regard était Magnifique et l'actrice était Magnifique

     

    Hommages à...

    Je vous aime Madame.

    Vous étiez toutes les femmes que vous avez interprétées, fragile comme Gabrielle Russier, courageuse comme le docteur Françoise Gailland,

     

    Un peu de votre vie

    Née d'un homme marié qui ne vous reconnaitra pas et mourra alors que vous êtes âgée de 2 ans et d'une sage femme, vous passez votre enfance à Caen puis vous préparez un diplôme d'infirmière à Paris. Mais, vous vous découvrez un vocation pour la comédie et fréquentez le Centre Dramatique de la rue Blanche.

     

    Cinéma

    En 1954 au Conservatoire vous obtenez le double premier prix de comédie, classique et moderne, puis vous entrez à la Comédie Française. Pendant deux années vous interprètez le répertoire et en 1956 Jean Cocteau vous remarque et dit de vous :

    "elle est le plus beau tempérament dramatique de l'après-guerre."

    Finalement en 1957, vous quittez le Français dans un grand vent de scandale, pour vous adonner sans retenue au 7e Art. Vous faîtes vos débuts en 1955 dans "13 à table".

     

    Vie privée cahotique

     

    Hommages à...

     

    Le 6 janvier 1962, vous épousez l'acteur italien Renato Salvatori, rencontré lors du tournage de Rocco et ses frères et décidez de mener une double carrière en France et en Italie. Votre fille Giulia naît la même année, mais victimes de violences conjuguales vous vous séparerez. "L’amour, bien sûr, en aura été la grande affaire et son cœur s’y sera plus d’une fois consumé. Renato Salvatori était un homme à femmes.

    Claude Lelouch, une liaison aussi masquée qu'ardente.

     

    Cinéma

    "Annie Girardot et Claude Lelouch étaient amants en 1966 ! Alors qu'il était marié à une autre, le réalisateur confesse cette aventure passionnée et charnelle dans son livre de souvenirs, Ces années là, paru la semaine dernière aux éditions Fayard.

    "C'était magique. Elle est la première femme mûre que j'ai rencontrée. Cette histoire a été intense et échevelée. On s'est aimés follement entre deux portes, entre deux avions, entre deux hôtels. On se lovait dans la transgression la plus aboutie. Annie était mariée, ma femme enceinte ! On vivait dangereusement. Je garde un souvenir vivace d'une de nos escapades en Normandie. Comme dans les romans du XIXe siècle, nous avions loué deux chambres séparés pour donner le change. Mais on n'est jamais assez vigiliants".

    A part votre famille, il est la personnalité la plus touchée par votre disparition. Sa voix tremblait lors d'une interview.

    Bernard Fresson, un volcan sans lendemain

    Mais l’un de ses plus grands, plus romantiques et plus sensuels amours s’appelait Jacques Brel, rencontré sur le tournage de « la Bande à Bonnot ». Ses chansons la transperçaient. « Il me crache son chagrin, il me le gueule. On se ressemble. » Ils vécurent une histoire pleine de fougue et d’absence."

     Hommages à...

     

    "Il faut faire des folies pour ne rien regretter le jour !"

     

    De 1980 à 1993, Bob Decout a partagé votre vie. Pendant près de treize ans, il aura donné naissance aux plus folles rumeurs étant en particulier accusé de vous entraîner au plus bas. Je me souviens de cette période et je pense que malheureusement il est à l'origine de votre "traversée du désert. 1982, l'échec de votre spectacle «Revue et corrigée», dirigé par au Casino de Paris, vous plonge dans un grand désarroi financier et le moral.

     

    Récompenses

    1965, prix d'interprétation du festival de Venise pour 3 chambres à Manhattan de M. Carne.

    3 Césars : Meilleure Actrice en 1977 pour Docteur Françoise Gaillard, puis Meilleur Second Rôle Féminin en 1996 pour Les misérables et en 2002 pour La pianiste. Molière de la Meilleure comédienne en 2002 pour Madame Marguerite (mise en scène par Jean-Luc Moreau) et un Molière d'Honneur la même année.

    Cinéma

     

     Ce soir de 2002, en recevant votre César, vous pleuriez Madame, moi aussi et plusieurs actrices dans la salle. Vous avez eu une standing ovation bien méritée.

     

     

     "Je ne sais pas si j’ai manqué au cinéma français, mais à moi, le cinéma français a manqué follement… éperdument… douloureusement. Et votre témoignage, votre amour, me font penser que peut-être, je dis bien peut-être, je ne suis pas encore tout à fait morte."

    Votre filmographie

    2009 Aux armes, etc.de Laure Hassan
    2009 Le Miroir aux alouettes de Jude Bauman
    2008 Annie Girardot, ainsi va la vie de Nicolas Baulieu (TV) (2008)
    2007 Christian de Elisabeth Löchen (2007)
    2007 Boxes de Jane Birkin (2007)
    2006 C'est beau une ville la nuit de Richard Bohringer (2006)
    2006 Le Temps des porte-plumes de Daniel Duval (2006)  
    2005 Caché de Michael Haneke
    2005 Je préfère qu'on reste amis de Olivier Nakache
    2003 Prophétie des grenouilles de Jacques-Rémy Girerd
    2002 Epsteins Nacht de Urs Egger
    2003 Paris, je t'aime de Bernardo Bertolucci, Seijun Suzuki
    2002 Les feux de la rampe de Philippe Azoulay
    2001 Ceci est mon corps de Rodolphe Marconi
    2001 Des fleurs pour Irma de Eric Lacroix
    2000 La Pianiste de Michael Haneke
    1999 T'aime de Patrick Sebastien
    1997 L'Age de braise de Jacques Leduc
    1998 Préférence de Gregoire Delacourt
    1996 Les Bidochons de Serge Korber
    1996 Noces cruelles
    1994 Les Misérables de Claude Lelouch
    1993 Les Braqueuses de Jean-Paul Salomé
    1992 Portagli i miei saluti - avanzi di galera
    1991 Toujours seuls de Gérard Mordillat
    1990 Merci la vie de Bertrand Blier
    1989 Il y a des jours... et des lunes de Claude Lelouch
    1989 Comédie d'amour de Jean-Pierre Rawson
    1988 Cinq jours en juin de Michel Legrand
    1988 The Legendary Life of Ernest Hemingway
    1988 Prisonnières de Charlotte Silvera
    1984 Adieu blaireau de Bob Decout
    1984 Partir, revenir de Claude Lelouch
    1984 Souvenirs, souvenirs de Ariel Zeitoun
    1984 Liste noire de Alain Bonnot
    1981 La Revanche de Pierre Lary
    1981 La Vie continue de Moshé Mizrahi
    1981 All Night Long
    1980 Une robe noire pour un tueur de José Giovanni
    1980 Le Coeur à l'envers de Frank Apprederis
    1979 On a volé la cuisse de Jupiter de Philippe de Broca
    1979 Le grand embouteillage de Luigi Comencini
    1979 Bobo Jacco de Walter Bal
    1979 Cause toujours... tu m'intéresses de Edouard Molinaro
    1978 Le Cavaleur de Philippe de Broca
    1978 La Clé sur la porte de Yves Boisset
    1978 L'Amour en question de Andre Cayatte
    1978 Vas-y maman de Nicole de Buron

     

     Cinéma


    1978 La Zizanie de Claude Zidi, vous étiez l'épouse de Louis de Funès
    1977 Tendre poulet de Philippe de Broca
    1977 L'affaire
    1977 Le Dernier baiser de Dolores Grassjan
    1977 Le Point de mire de Jean-Claude Tramont
    1977 Jambon d'Ardenne de Benoit Lamy
    1977 À chacun son enfer de André Cayatte
    1976 Cours après moi que je t'attrape
    1975 D'amour et d'eau fraîche de Jean-Pierre Blanc
    1975 Il pleut sur Santagio de Helvio Soto
    1976 Docteur Françoise Gailland de Jean-Louis Bertucelli
    1975 le Suspect (il Sospetto)
    1975 Le Gitan de José Giovanni
    1975 Il faut vivre dangereusement de Claude Makovski
    1973 Juliette et Juliette de Remo Forlan
    1974 La Gifle de Claude Pinoteau
    1973 Ursule et Grelu de Serge Korber
    1972 Il n'y a pas de fumée sans feu de Andre Cayatte
    1972 Les Feux de la chandeleur de Serge Korber
    1972 Traitement de choc de Alain Jessua
    1971 La Mandarine de Edouard Molinaro
    1971 Elle cause plus, elle flingue de Michel Audiard
    1971 La Vieille fille de Jean-Pierre Blanc
    1970 Clair de Terre de Guy Gilles
    1969 Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause ! de Michel Audiard

     

     

    INOUBLIABLE 1970 Mourir d'aimer de Andre Cayatte

    Les Novices 1970 La Storia di una de Leonardo Bercovici
    1969 La Bande à Bonnot de Philippe Fourastié
    1969 Seme dell'uomo
    1969 Un Homme qui me plaît de Claude Lelouch
    1968 Metti una sera a cena (Disons un soir à dîner )
    1968 La Vie, l'amour, la mort de Claude Lelouch
    1968 Dillinger è morto (Dillinger est mort )
    1968 Bice skoro propast sveta (Il pleut dans mon village) de Aleksandar Petrovic
    1968 Erotissimo de Gérard Pirès
    1967 Les Gauloises bleues de Michel Courno
    1967 Vivre pour vivre de Claude Lelouch
    1967 Zhurnalist (The Journalist)
    1966 Le Streghe (Les Sorcieres) de Pier Paolo Pasolini, Vittorio De Sica
    1964 Un monsieur de compagnie de Philippe de Broca
    1965 Trois chambres à Manhattan de Marcel Carné
    1965 Guerre secrète (The Dirty Game) de Christian-Jaques
    1965 Una voglia da morirede Duccio Tessari
    1964 Déclic et des claques de Philippe Clair
    1964 Le Belle famiglie de Ugo Gregoretti
    1964 La Ragazza in prestito
    1964 Les autre femmes
    1963 La Bonne soupe de Robert Thomas
    1964 Le Mari de la femme a barbe (La donna Scimmia) de Marco Ferreri
    1963 Les Camarades (I Compagni) de Mario Monicelli
    1962 Il Giorno più corto
    1962 Smog
    1963 Le Vice et la vertu de Roger Vadim
    1961 Le Crime ne paie pas de Gérard Oury
    1961 Le Bateau d'Emile de Denys de La Patellière
    1961 Les Amours celebres de Michel Boisrond
    1961 La Proie pour l'ombre de Alexandre Astruc
    1960 La Française et l'amour de Michel Bsoisrond

     

     


    1960 Rocco e i suoi fratelli (Rocco et ses frères) de Luchino Visconti
    1959 Recours en grâce de Laslo Benedek
    1959 La Corde raide de Dudrumet Jean-Charles
    1958 Le Désert de pigalle de Leo Joannon a
    1957 Maigret tend un piège de Jean Delannoy
    1957 L'Amour est en jeude Marc Allegret
    1957 Le Rouge est mis de Gilles Grangier
    1957 Reproduction interdite de Gilles Grangier
    1956 L'Homme aux clefs d'or de Leo Joannon
    1955 Treize à table de André Hunebelle

      

    Théatre

     

    Cinéma

    1987 avec Odette Joyeux

    Votre grand succès restera "Madame Marguerite", une institutrice que vous interprétez des années 1970 jusqu'au début des années 2000, alors que la mémoire commence à vous faire défaut.
    Molière 2002 de la meilleure comédienne pour ce rôle, vous receviez la même année un Molière d'honneur pour l'ensemble de votre carrière.

     

    La maladie vous en parlez et  suis boulversée

     

    Archéologie-Antiquité

    Pour vous une création de mon amie Claudie

     

     

     

     Hommages à...

     

    Armée de courage... et de tendresse. Dans son appartement parisien, près de la place des Vosges, Annie sourit à la vie, vaille que vaille, près de Giulia, la fille qu'elle a eue avec Renato Salvatori, et de Lola Vogel, sa petite-fille de 21 ans. Lola joue à ses côtés dans «Christian» et, bientôt sera de nouveau sa partenaire dans «Le miroir aux alouettes», de Jude Baumann

    Source : un très bon article dans Paris Match accompagné d'une vidéo ou sa fille parle.

    http://www.parismatch.com/Actu-Match/Sante/Actu/Alzheimer-journee-Girardot-213604

     

    Parmi les témoignages après votre disparition j'ai choisi celui de votre petit fils

     

     

    Au revoir Madame

     

     

    Nombreuses sources : sites spécialisés dans le cinéma, journaux etc...

    ont permis cette publication qui sera mon humble hommage à l'actrice et à la femme.

    Depuis l'annonce de votre décès, je passe mes journées avec vous mais il est temps pour moi de terminer ce billet hommage. Demain vendredri, jour de vos obsèques nous serons nombreux près de vous.

    Archéologie-Antiquité

    Cadeau de mon amie Liliane

     

     Cinéma

     Requiescat in pace

    http://data0.eklablog.com/harmonynicole/mod_article3041500_12.jpg

    Google Bookmarks

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique